RPA : ces robots qui travaillent dans l’ombre

Partager
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on google

L’automatisation des processus et des tâches est un ingrédient clé de la transformation digitale des entreprises. Zoom sur le RPA, une technologie qui se positionne sur le back-end pour automatiser les tâches à faible valeur ajoutée.

 

 

Mode d’emploi du RPA

Le RPA (Robotic Process Automation) permet d’automatiser les processus et les traitements de données via des robots. Ces derniers peuvent fonctionner de manière entièrement ou partiellement autonome, selon qu’ils se déclenchent seuls ou sous l’action de l’utilisateur.  Cette technologie cible avant tout les tâches qui ont un faible intérêt et qui sont chronophages.

 

Si le principe visant à remplacer l’humain sur les parties à faible valeur ajoutée n’est pas nouveau, les solutions qui existaient jusque-là étaient lourdes à installer. Le RPA est une technologie non-intrusive et facile à déployer. Les experts techniques n’ont qu’à modéliser les processus ciblés pour les intégrer ensuite dans les robots.

 

Économies d’échelle

Plus la volumétrie des tâches chronophages est importante, plus le RPA sera intéressante à déployer. Il s’agit de tâches que les entreprises paient habituellement, car elles nécessitent que des techniciens aillent chercher les informations.

 

Typiquement, un utilisateur qui doit administrer une liste de diffusion et ajouter des noms : un chatbot peut le guider en front-end s’il a accès à la console d’administration, mais le RPA peut s’en occuper en back-end si ce n’est pas le cas. Cela peut aussi concerner le contrôle en début de mois que toutes les commandes ont été bien passées, ou encore les routines sur les serveurs pour vérifier que tout va bien. En somme, toutes les tâches qui peuvent être mises en script peuvent être automatisées par le RPA.

 

Soulignons également que le RPA permet d’améliorer la fiabilité et la sécurisation des processus, dans la mesure où il supprime le risque d’erreurs dues aux opérations manuelles.

 

Au final, le RPA dégage du temps tout en libérant des tâches les plus rébarbatives. Il permet aux équipes de se consacrer à d’autres tâches à plus forte valeur ajoutée, et de faire baisser les coûts pour l’entreprise.

 

Vous avez un projet de RPA ? Discutons-en !

Partager
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi