Le Digital Workplace, entre mythe et réalité

Partager
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google

L’innovation de rupture est une nécessité de la transition numérique, ou comment l’entreprise traditionnelle devient une entreprise digitale en utilisant ce nouvel actif qu’est le consommateur digital et ses usages dans le développement de ses affaires. Si de nombreuses entreprises ont su porter de vastes chantiers pour moderniser la façon de vendre des biens et des services en utilisant les données collectées, la question de la productivité numérique se pose pour les employés et les partenaires de l’entreprise devenue plateforme.

 

Homme travaillant sur sa tablette

La manière de travailler, l’autre visage de la transformation numérique

L’appareil et l’application mobile sont les catalyseurs initiaux du digital, dans un monde à la connexion ambiante. En entreprise, les « travailleurs intellectuels » organisent leur travail et leur temps de travail différemment. Et s’il faut balayer l’idée que les futurs cadres sont forcément des champions du numérique, leur formation supérieure en 2018 intègre nécessairement les technologies digitales, le développement des soft-skills (créativité, innovation, communication, …), le travail en transverse avec des équipes pluridisciplinaires, l’autonomie et le travail en mode projet agile. Nous touchons ici du doigt un premier enjeu : l’attractivité des talents.

Ainsi, les collaborateurs gagnent progressivement en autonomie et sont plus matures sur les usages du numérique. Ils ont besoin de plus de flexibilité et d’outils adaptés, ce qui favorise une expérience sur mesure, individualisée, avec en son cœur l’agilité, la mobilité et la sécurité.

Partager
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi